Favoris d’hiver 2018

Pardonnez la longue absence, je n’ai pas d’excuse ! J’ai pensé au blog, souvent, mais je n’ai jamais pris le temps de me poser et j’avoue m’être dit que les vacances de noël seraient le moment parfait pour m’y remettre ! L’avantage c’est que j’ai pas de mal de choses à dire ! Let’s go pour mes favoris de l’hiver 2018 !


LECTURES


Presqu’un an après sa sortie, j’ai enfin mis la main sur le second tome de Pierre Lemaître « Couleurs de l’incendie ». J’avais adoré le premier intitulé « Au revoir la haut » qui a reçu le prix Goncourt en 2013 et que je n’ai lu que l’an dernier. Il a été adapté au cinéma par Albert Dupontel mais je n’ai pas encore eu l’occasion de le visionner. Pour faire court, dans le premier opus on suit deux soldats de 1914-18, pendant et après la guerre. Les deux poilus montent une escroquerie nationale en vendant aux communes françaises des monuments aux morts qui ne seront évidemment jamais livrés. Je m’étais complètement plongée dans l’ambiance apocalyptique et j’étais donc ravie de lire la suite. On suit ainsi le parcours de Madeleine, la sœur de l’un des héros du tome 1. L’écriture est toujours aussi prenante et on sent que Pierre Lemaître a très bien mené ses recherches. La France de l’après guerre est fascinante sous sa plume. Surtout, j’ai adoré l’humour, noir, distillé tout au long de la lecture. J’ai notamment eu un fou rire au premier chapitre concernant pourtant la description d’un drame…Je n’en dis pas plus mais j’ai été désarçonnée !


Dans la même veine du roman historique qui s’inscrit au début du XXe siècle, j’ai adoré « Dans la main du diable » d’Anne-Marie Garat. On suit ici encore une héroïne, Gabrielle, jeune femme éperdument amoureuse dont l’amant a disparu. A l’annonce de sa mort, elle se lance dans une enquête qui l’amènera à voyager à travers l’Europe et surtout, à percer des secrets défense…J’essaie de vous le vendre sans trop en dire ! N’ayez pas peur des 1300 pages, la lecture en vaut vraiment le coup.

Gabrielle et Madeleine m’ont accompagné bien après avoir terminé leur récit, ces héroïnes sont vraiment stupéfiantes et je suis heureuse de lire de plus en plus de livres où des femmes fortes, intrépides et intelligentes sont mises à l’honneur.


Côté anti-héro, je suis en train de terminer « L’embaumeur ou l’odieuse confession de Victor Renaud », écrit par Isabelle Duquesnoy. En réalité je l’avais acheté pour mes lectures d’été et je n’ai finalement eu de temps pour lui qu’en décembre ! La quatrième de couverture m’avait interpellé car à la lecture du résumé, j’ai retrouvé l’ambiance d’un de mes livres préférés, « Le Parfum » de Patrick Süskind.
Victor est un adolescent qui grandit en pleine révolution française, il assiste même à la guillotine de Louis XVI ! Son père meurt dramatiquement dès le premier chapitre et Victor se retrouve seul avec une mère violente et complètement folle. Celle-ci le place chez un embaumeur qui lui apprend son métier, avec amour. Victor tombe aussi éperdument amoureux d’une jeune et jolie prostituée qui le fait tourner en bourrique et, surtout, le ruine.

Je n’en suis qu’à la moitié mais j’aime beaucoup l’intrigue et j’ai hâte de le terminer !


Les prochains sur la liste ? « Bianca » et « Hope » de Loulou Robert dont j’ai découvert l’histoire dans un podcast intitulé « Je n’ai pas dit non une seule fois » de la chaîne BINGE. Le lien ici.
Cette auteure a commencé très tôt sa carrière comme mannequin et s’est retrouvée sous l’emprise néfaste d’un photographe qui a abusé d’elle. Le récit fin et intelligent de son histoire dans ce podcast m’a interpellé : Loulou Robert fait une analyse précise de ce qui lui est arrivé et le recul qu’elle a est impressionnant. Je me suis précipitée pour acheter ses deux premiers livres, je vous en reparle !


MUSIQUES


J’en avais déjà parlé mais j’ai écouté en boucle l’album « Brol » d’Angèle. Je l’adore ! Gros gros coup de cœur dans l’ordre pour « Flou », « Les matins », « flemme », « Balance ton quoi », « Ta reine », « Victime des réseaux »…Bref, tout l’album ! J’ai tellement hâte de la voir en concert le 6 février à Lille !


Ma sœur m’a offert pour mon anniversaire le nouvel album de Vanessa Paradis « Les sources ». Je l’ai beaucoup moins écouté que celui d’Angèle qui, clairement, m’a obsédé mais j’ai eu un coup de cœur pour « Les mots » dont d’ailleurs le clip est splendide. Je vous mets le lien ici.
J’aime aussi beaucoup « Kiev » et « la plage », il faut que je donne une chance supplémentaire aux autres chansons….


Ayant absolument adoré l’album pop de Meghan Trainor « Title », j’ai acheté son dernier opus « Thank you ». Il est toujours aussi dansant mais j’aime un peu moins sa voix et il n’y a finalement que la moitié des chansons qui me plaisent, notamment « NO », « woman up » ou « Dance like yo daddy ».


FILMS ET SERIE


C’est avec une grande surprise que j’ai découvert, il y a deux jours, que la saison 2 de « The Marvelous Miss Maisel » était disponible sur Amazon Premium. Autant vous dire que je l’ai avalé en deux soirées. J’ai encore plus aimé cette saison que la précédente car si l’on continue à suivre les péripéties de Miss Maisel et son humour fracassant, les personnages qui l’accompagnent et l’entourent sont plus fouillés et de véritables histoires parallèles s’installent. Gros coup de cœur pour les épisodes qui se passent aux Catskills, sorte de club med d’été pour les juifs new yorkais : quelle ambiance !
Attention, si vous regardez en anglais, à moins d’être complètement bilingue, je vous conseille vivement de mettre les sous titres car vous risquez de passer à côté de bon nombre de blagues. 


Le trailer du nouveau film Netflix « Bird Box » avec Sandra Bullock m’avait bien titillé et je n’ai pas attendu longtemps après sa sortie pour le regarder. En effet, j’adore les films apocalyptiques et ici une épidémie fait rage : les gens se suicident massivement mais personne ne sait pourquoi. Seul indice, une chose qu’ils voient les poussent à se donner la mort. Le suspens est bien tenu, l’histoire intéressante mais si vous avez vu récemment comme moi « Sans un bruit » avec Emily Blunt, vous risquez de crier au plagiat..


En parlant d’Emily Blunt, j’ai été voir le nouveau Mary Poppins et je n’ai pas du tout été déçue ! Ce film fait partie de ceux que j’ai regardé en boucle dans mon enfance et j’avais volontairement évité de le re-regarder avant d’aller au cinéma. Les clins d’œil au premier film sont nombreux et tout est très bien reconstitué. Ce film a été un vrai retour en enfance !
Attention, c’est une comédie musicale et, parfois, les chansons sont longues…Par contre, les chorégraphies sont très soignées. Celle des lampistes vers la fin du film est un vrai bijoux.


BEAUTE ET MODE


Côté makeup j’ai une petite nouveauté à vous présenter dans la catégorie anti cerne : le concealer & define de chez Makeup revolution london. On le trouve à Lille dans les magasins Kruidvat pour moins de 5euros. Il n’est pas ultra couvrant, moins que celui de chez Catrice dont je vous avais parlé ici mais j’aime beaucoup son applicateur très large et, finalement, il couvre suffisamment mon contour de l’œil. Une fois poudré, il tient le choc toute la journée !


Pour le teint, j’ai terminé mon chouchou dream wonder nude de chez Maybelline et j’ai sorti de mes placards le teint encre de peau de chez Yves Saint Laurent. C’est donc un fond de teint d’une marque de luxe et qui, évidemment, à un prix : aux alentours de 50euros. La teinte est absolument parfaite pour ma carnation d’hiver (B20 beige), sa couleur ne vire pas et il n’a absolument pas besoin d’être poudré. Je l’aime beaucoup mais, clairement, je ne le rachèterai pas car trop cher pour moi ! J’avais profité d’une offre du Printemps pour me l’offrir cet hiver, ne l’ayant payé qu’une trentaine d’euros mais je considère que c’est déjà bien assez cher ! On verra quand la bouteille sera terminée..


Toujours en fouillant dans mes placards, j’ai remis la main sur le Star bronzer mineral mal de chez Lancôme (01 Naturel doré), une poudre pressée bronzante achetée il y a des années en soldes. Je l’adore posée sur les joues, il est très naturel et donne bonne mine.


Pour ajouter un peu plus de lumière, j’ai ressorti un highlight de chez Catrice, le Prime and fine » en teinte 010 fairy Dust. Il est très discret et se marie bien au Lancôme.
Le lien ici


Côté shopping, j’ai été relativement sage…J’ai craqué pour une tenue de chez Stradivarius: une robe dont j’adore les tons orangés, le motif et l’allure folk qu’elle donne. Associée à mes nouvelles cuissardes de la même marque en cuir et des collants opaques noirs : une tuerie !


 

Et vous, quels sont vos favoris d’hiver ? 

Kiss, Love & Smile

Lien de l’illustration ici.

 

Laisser un commentaire